Astérix chez les bretons samedi, Sep 12 2009 

C’est peut-être mon album préféré de la collection d’Astérix! Dans cet album, Astérix et Obélix aident Jolitorax, le cousin breton d’Astérix à défendre son village (d’irréductibles bretons!) contre Jules César, qui est déterminé à conquérir la Grande Bretagne.

Goscinny fez a festa com a cultura britânica, enchendo o álbum de piadas com elementos da língua e do modo de viver dos britânicos, traduzindo para o francês algumas palavras au pied de la lettre, invertendo a ordem dos adjetivos, como se faz normalmente em inglês, mas que produz um resultado engraçadíssimo en français! Par exemple:

  • la romaine patrouille, la romaine galère, la magique potion, la gauloise amphore.

O mais engraçado nessa história da inversão é que o Obélix tenta imitar Jolitorax e acaba fazendo tudo errado, pois ele inverte a ordem justamente dos adjetivos que, en français, são usados na frente do substantivo!

  • un gros appétit vira un appétit gros!
  • mon petit chien vira mon chien petit!

Outra coisa que deixa o Obélix doidinho são as unidades de medida dos ingleses, e sua divisão monetária: ils sont fous, ces bretons!

Voici quelques expressions britanniques traduites au pied de la lettre:

    • « Choquant! » = Shocking!
    • « Plutôt » = Rather.
    • « Et toute cette sorte de choses » = And all that sort of thing = et caetera.
    • « Je dis » = I say, que les Bretons de l’album placent à tout bout de champ dans leurs phrases. Typique d’un Anglais de la haute société du début du XXe siècle. Cette tournure était utilisée pour souligner quelque chose.
    • « Un morceau de chance » = A bit of luck.
    • « Secouons-nous les mains » = Let’s shake hands.
    • « Je demande votre pardon » = I beg your pardon.
    • « Je ne voudrais pas être un ennui pour vous » = I don’t want to be any trouble for you.
    • « Un joyeux bon garçon »  = A jolly good fellow.
    • « Nous devons. » = We have to.
    • « Ma bonté! » = My goodness!.
    • « Gardez votre lèvre supérieure rigide » = Keep a stiff upper lip = garder son sang-froid.
    • « Il est devenu absolument noix » = He is going nuts = devenir fou, perdre les pédales (= to lose the pedals, si l’on joue le jeu de Goscinny).
    • « J’étais en dehors de mes esprits avec l’inquiétude » = I was out of my mind with worry = « j’étais inquiet ».
    • « C’était grand de vous avoir ici » = It was grand to have you.

As brincadeiras não param por aí. À cinq heures, les bretons s’arrêtent pour boire… de l’eau chaude! Oui, pas de thé, ou pas encore… Dans l’album, vous pouvez connaître l’histoire de l’invention du thé!

Les brouillards, la pluie, l’habileté des rameurs de Cambridge, le rugby, la cervoise (ancêtre de la bière) tiède, la sauce à la menthe (molho de menta que os ingleses costumam consumir com carnes, o que era uma tortura para Obélix, que chegava a ter pena dos javalis cozidos! cobertos de sauce à la menthe. Até os Beatles apareceram, como « des bardes très populaires »…

No desenho animado, há referências históricas ao dia D, le jour J – le jour du débarquement des troupes alliées en Normandie, le 6 juin 1944.

  • Le Général Motus à César : « Tu vas la conquérir bien vite, cette petite Bretagne ! » César : « Cette Grande Bretagne ! » […]
  • Le Général Motus : « César, nous arrivons en vue des Côtes ? »
  • Jules César : « C’est là que nous débarquerons, il faut les soumettre, ces Bretons ! Ils ont trop souvent aidé les Gaulois. » […]
  • Jules César : « Pour eux comme pour nous, ce sera le jour le plus long ! »

Neste trecho do desenho animado vemos os conhecidos piratas assustados e a frota de romanos chegando à Grande Bretagne, e numa conversa entre Jules César et le Général Motus (alusão à General Motors!) há as referências mencionadas acima.

Divirtam-se!

Source: wikipédia

Un mauvais exemple! samedi, Sep 12 2009 

Un jeune homme (pas très honnête!) a fait un film où il explique comment faire pour manger gratuitement au McDo… Pode?

Não tentem fazer isso em casa!