Le vocabulaire (pas très poli…) du capitaine Haddock lundi, Nov 30 2009 

Todos os fãs de Tintin sabem que a boca do capitão Haddock é muito suja, né? Na verdade não é que ele fale palavrão (isso não, porque o Hergé é um gentleman!), mas o marinheiro de pavio curto coleciona insultos e xingamentos do mais alto grau, e a coleção é rica e imensa!

Mille sabords!

Mille sabords!

Tanto que há um verbete na wikipédia só para a lista de « jurons et insultes du capitaine Haddock« . La liste est bien détaillée, contenant la réference de l’épisode où le fou personnage a utilisé ledit insulte. Plusieurs noms et expressions n’ont aucun sens pratique, mais on rigole quand même!

Le capitaine Haddock ne rate pas l'opportunité de "botar a boca no trombone"

Le capitaine Haddock ne rate pas l'opportunité de "botar a boca no trombone"

Publicités

Albert Camus au Panthéon? samedi, Nov 28 2009 

M. Sarkozy quer levar os restos mortais de Albert Camus para o Panthéon, mas a família de Camus tem suas dúvidas, no que diz respeito à história de vida do escritor. Vejam mais no blog « Le Livre Messager » clicando aqui.

Les Choristes vendredi, Nov 27 2009 

Não posso atinar por que eu demorei tanto tempo para ver o filme « Les Choristes » (pt: « A Voz do Coração », como sempre um nome besta na tradução BR. Que custava se chamar « Os coralistas »?), que já me havia sido indicado por algumas pessoas. Mas vi semana passada e recomendo vivamente: não deixem de ver! É lindo, é emocionante, tocante, inesquecível. A música, uau, nem sei o que dizer.

Les Choristes

Les Choristes

Se não posso linkar o filme inteiro aqui, invistam uns poucos minutos para ver o que estas crianças milagrosas fazem com a voz.

Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main
Pour les mener
Vers d’autres lendemains
Donne-leur la main
Pour les mener
Vers d’autres lendemains

Refrain
Sens au coeur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Ardeur de la vie, de la vie
Sentier de gloire, sentier de gloire]

Bonheurs enfantins
Trop vite oubliés effacés
Une lumière dorée brille sans fin
Tout au bout du chemin

[Vite oubliés effacés
Une lumière dorée brille sans fin]

Refrain

[Ardeur de la vie, de la vie
Sentier de gloire, sentier de gloire]

Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main
Pour les mener
Vers d’autres lendemains
Donne-leur la main
Pour les mener
Vers d’autres lendemains

Refrain (x2)

O vídeo acima é de uma apresentação dos Petits Chanteurs de Saint-Marc no Palais des Congrès, e esse menino que com sua voz inacreditável arrepiou os pêlos de vossas nucas se chama Jean-Baptiste Maunier. Ele estrela o filme e canta, de verdade. O filme é de 2004, quando Jean-Baptiste tinha 14 anos, ou seja, hoje o guri tá com 19 e não está mais no coral (é um coral de crianças, né? ele foi solista do coral até 2005). Vejam aqui o site oficial de Jean-Baptiste.

Não resisti a colocar mais um vídeo. Este foi de « Cerf-volant ». No youtube tem muitos vídeos do espetáculo apresentado no Palais des Congrès. Se eu puder meter meu bedelho, recomendo que vejam/ouçam também as canções « Caresse sur l’océan » e « La Nuit ».

Car x Parce que: la subordination et la coordination mercredi, Nov 18 2009 

Estava eu hoje procurando alguma ajuda na Internet para dar uma aula sobre les articulateurs du discours, na qual eu precisaria falar aos alunos sobre propositions subordonnées et coordonnées, e me deparei com uma página que me deu um clique sobre a diferença de uso entre o « car » e o « parce que ». Não sei se vocês também tinham dificuldades de entender porque car é coordonnée e parce que é subordonnée, mas eu tinha, puisqu’on m’avait appris qu’ils étaients comme des synonymes.

Mas é que não é bem assim. Confesso (e provavelmente muitos de vocês vão morrer de rir da minha inocência neste momento) que eu nunca tinha me dado ao trabalho de traduzir o car, o que teria de cara facilitado a minha vida.

  • Car = POIS

Et voilà tout! Isso explica a maior parte do problema. Mas se vocês querem saber mais, continuem a ler. A fonte está indicada no final deste post:

Les différences spécifiques qui existent entre les conjonctions car et parce que ne sont pas toujours claires pour bon nombre d’usagers de la langue, et l’idée qu’on s’en fait est souvent plus empirique que rigoureuse. On a l’impression que ces deux conjonctions sont des synonymes qui s’équivalent – ou le devraient –, puisque chacune d’elles marque la cause ; pour cette raison, on comprend mal que l’une agisse comme coordonnant et l’autre, comme subordonnant ; enfin, pour des raisons qu’on ne saurait expliquer, on considère que l’emploi de car présente moins de complications que l’emploi de parce que.

Les différences entre car et parce que sont bien réelles, mais elles ne sont pas si simples à définir. Nous tentons ici quelques explications, sans apporter une solution définitive. La question reste ouverte à la réflexion…

Jules a été congédié parce qu’il a fraudé son employeur.

La conjonction parce que introduit une subordonnée, qui se présente comme la cause directe de ce qui précède. Du point de vue du modèle de base, cette subordonnée fait partie du niveau supérieur dans l’énoncé, puisqu’elle représente l’un des constituants fondamentaux de la phrase et joue le rôle de complément de phrase :

groupe sujet groupe verbal
Jules a été congédié

complément de phrase
parce qu’il a fraudé son employeur

Si l’on remplace parce que par car (Jules a été congédié, car il a fraudé son employeur), on constate que la subordonnée est devenue une phrase coordonnée à la première et que, syntaxiquement, elle lui est moins étroitement liée. L’information contenue dans cette nouvelle phrase n’est pas exactement la même que celle de la précédente : car exprime une justification plutôt qu’une cause. La différence est encore plus évidente dans les phrases suivantes :

Marie est malade, car je ne l’ai pas vue de la journée.

*Marie est malade, parce que je ne l’ai pas vue de la journée.

Ici, l’emploi de parce que crée une dissonance. On pourrait dire, par exemple, que Marie est malade parce qu’elle a trop mangé, mais difficilement parce que je ne l’ai pas vue. Ce qui est en jeu, c’est la différence entre la cause et la justification. La conjonction car introduit une justification, ou mieux, une explication de ce qui précède, ce qui permet de remplacer car par en effet :

Marie est malade ; en effet, je ne l’ai pas vue de la journée.

Cette analyse nous permet de constater que la phrase introduite par parce que se situe sur le plan de l’énoncé, de ce qui est raconté ; avec car, on est sur le plan de l’énonciation : il s’agit d’une explication, d’un point de vue exprimé par quelqu’un. On comprend mieux alors que la phrase introduite par car ne soit pas une subordonnée : elle exprime plutôt un acte d’énonciation distinct, coordonné au précédent et sur lequel elle s’appuie.

Enfin, la conjonction car permet de lever une ambiguïté lorsque la première des deux phrases coordonnées est négative. Soit les phrases :

Gisèle n’a pas été choisie par le jury parce que l’un des membres est son cousin.

Gisèle n’a pas été choisie par le jury, car l’un des membres est son cousin.

Le subordonnant parce que ne permet pas – hors contexte – de comprendre vraiment cet énoncé. Gisèle a-t-elle été choisie ?…

Deux réponses possibles :

– Oui, mais son cousin n’y est pour rien.

– Non, et c’est parce que son cousin est membre du jury.

En revanche, dans la phrase où car est employé, l’ambiguïté n’est plus possible : Gisèle n’a pas été choisie.

Le fait que la conjonction car introduit un acte d’énonciation est validé par le comportement syntaxique de la phrase coordonnée. Revenons à deux exemples précédents :

Marie est malade, car je ne l’ai pas vue de la journée.

Marie est malade parce qu’elle a trop mangé.

Il est impossible de déplacer la phrase coordonnée :

*Car je ne l’ai pas vue de la journée, Marie est malade.

[Parce qu’elle a trop mangé, Marie est malade.]

Impossible, non plus, de la mettre en relief par le marqueur c’est… que :

*C’est car je ne l’ai pas vue de la journée que Marie est malade.

[C’est parce qu’elle a trop mangé que Marie est malade.]

Impossible pour cette phrase de constituer une réponse valable à la question :

Pourquoi Marie est-elle malade ?

Réponse : *Car je ne l’ai pas vue de la journée.

[Parce qu’elle a trop mangé]

À la lumière de ce qui précède, on conviendra que tout exercice scolaire visant à remplacer parce que par car, et réciproquement, reste un exercice artificiel qui empêche l’élève de saisir les différences subtiles entre les deux conjonctions.

Ajoutons que certaines phrases peuvent accepter l’une ou l’autre de ces conjonctions sans devenir des phrases agrammaticales. Mais la nuance demeure, car c’est d’abord dans l’esprit du locuteur et dans la façon dont il envisage son message que cette nuance existe. Et cette nuance doit être comprise par le destinataire.

L’Occitane para o Natal mardi, Nov 17 2009 

No site français da marca L’Occitane há lançamentos para o Natal (costumam chegar ao Brasil com alguns meses de atraso): novas fragrâncias trazidas em edições limitadas pelo Marchand d’Odeurs.

Rose confite, un souffle floral et savoureux…

Tem creme para o corpo, gel douche, eau de toilette, creme para as mãos, sabonete,vela perfumada e poudre de bain.

Crème Corps Rose Confite

Crème Corps Rose Confite

Cerise gourmande, un voile fruité et acidulé…

Da linha especial de cereja tem creme para as mãos, vela perfumada, sabonete, gel douche, creme para o corpo e bain de lait.

Bain de lait Cerise gourmande

Bain de lait Cerise gourmande

Karité vanille, un parfum doux et gourmand…

Nos clássicos creme para as mãos, gel douche, creme para o corpo e sabonete, afinal destino de karité é a hidratação, sempre!

Crème mains Karité Vanille

Crème mains Karité Vanille

Délice d’Amande, une gourmandise qui rappelle l’enfance…

Além dos clássicos vela perfumada e gel douche, também tem o bain moussant.

Bain moussant Délice d'Amande

Bain moussant Délice d'Amande

Nas lojas do Brasil, a boa notícia é a chegada dos cremes especiais comemorativos dos 20 anos da linha Karité. São cremes para o corpo, edições limitadas que misturam o karité a fragrâncias deliciosas, como a Acacia.

Crème Corps Karité Acacia

Crème Corps Karité Acacia

Será que até o Natal chegam também os cremes para as mãos, da mesma linha? Seria ótimo, pois o meu de Karité está perto do fim…

Crème mains Karité Rose, Frangipanier et Ylang-ylang

Crème mains Karité Rose, Ylang-Ylang et Frangipanier (na foto só falta o de Fleur d'Acacia)

As novas linhas de Rosas (Rose Nuit de Mai e Rose des Quatre Reines) também já estão nas prateleiras no Brasil, e os perfuminhos de bolsa em formato roll-on já foram parar na minha lista de desejos de Natal! : )

Rose Nuit de Mai

Rose Nuit de Mai

Rose de Quatre Reines

Rose des Quatre Reines

Le livre messager lundi, Nov 16 2009 

Hoje é dia de dica de link!

Le blog de la Livraire Française, Le livre messager, est plein d’indications de livres et de sujets intéressants liés à la littérature. Et si vous êtes au twitter, vous pouvez suivre la livraire @livfrancesa. Profitez!

Feira Pan-Amazônica do Livro 2009, estive lá! dimanche, Nov 15 2009 

Et deux fois! Dimanche dernier et aujourd’hui (le dernier dimanche). Boa pegadinha essa, mas qualquer dia eu falarei com mais calma sobre os truques da posição dos adjetivos en français (dimanche dernier, le dernier dimanche etc.).

Feira Pan-Amazônica do Livro 2009

Feira Pan-Amazônica do Livro 2009

A foto acima é do domingo passado, dia 8/11, e dá pra ver como as cores predominantes já davam o tom francês ao evento. Claro que passei a maior parte do tempo (e deixei a maior parte do dinheiro) no stand da Livraria Francesa, mas depois eu vou ter q fazer um post só pra contar pra vocês tudo o que comprei por lá. Hoje é só pra dizer que a Feira foi ótima, que hoje estava lotadíssima e que dá gosto de ver tanta gente indo atrás de livros!

Espaço Curie, EDUFPa

Espaço Curie, EDUFPa

Um destaque bacana foi o Espaço Curie, da EDUFPa. Com fotos, frases e um vídeo sobre o casal Pierre e Marie Curie, a editora da Universidade Federal do Pará homenageou o casal que dedicou a vida à ciência.

Volto em breve pra contar o que eu trouxe na minha sacolinha! ; )

Nicolas Sarkozy contre le mur mardi, Nov 10 2009 

En voilà un président branché! M. Nicolas Sarkozy a un compte au Facebook, le savez-vous?

Appuyez sur la photo de Sarko pour accéder à son Facebook

E ontem rolou ali uma certa polêmica, pois ele deixou uma mensagem dizendo que estava em Berlim em 9/11/1989, dia da queda do Muro de Berlim, e o jornal Le Monde, sem dó nem piedade, carimbou:

Segundo o jornal, ele esteve em Berlim no dia 16/11, uma semana depois da queda do muro, data em que teria sido tirada esta foto:

Nicolas Sarkozy et le mur

Et alors, Sarko? Que s’est-il vraiment passé? Selon Le Figaro, il y est allé deux fois: le 9 (« en catimini » = às escondidas, incognito) et le 16 novembre (« avec une plus grosse délégation »).

Será? Verdade ou não, o fato é que essa confusão de datas está produzindo uma sucessão gigante de piadas na Internet, do tipo « foi Sarkozy que derrubou o muro », « Sarkozy venceu Vercingétorix en Alésia », e mil outras participações histórias impossíveis do president branché!

Como este charge aqui:

Sarko et Doc Emmet Brown!

Feira Pan-Amazônica do Livro 2009, version française vendredi, Nov 6 2009 

Começa hoje em Belém a Feira Pan-Amazônica do Livro, cujo tema, é claro!, é a França. Imperdível, claro, e já tô agendando mentalmente ao menos duas visitas. Na programação francesa, tem sessões de autógrafos com autores francófonos como Stephane Audeguy, Jean-Marc-Rosier, Serge Mam-Lam-Fouk, François James Ioe-Mie e Odile Armand Lapierre, palestras sobre Literatura Francesa, Linguística Creole e Literatura da Martinica (as quais eu vou perder, as três!, porque amanhã passarei o dia dando aula… de francês!), óperas na tela, ateliê de ilustração do Pequeno Príncipe, mil coisas!

Vá ao site, cheque a programação, siga no twitter e aproveite!

Expression du jour: peau de chagrin jeudi, Nov 5 2009 

  • Fondre comme peau de chagrin: diminuer progressivement jusqu’à  ce qu’il n’en reste plus rien.

 

Exemple d’emploi: « La place des langues régionales tend même à fondre comme peau de chagrin. » (Le Petit Journal)

Page suivante »