Et si on se promenait à Paris? mardi, Jan 18 2011 

Dica de blog interessantíssimo, com fotos lindas da Ville Lumière.

Et si on se promenait … à Paris?

Desde agosto de 2009, a jovem parisiense Audrey vem enchendo de fotografias cheias de charme e muita alma esse blog cativante e apaixonante.

Très difficile à choisir une image à vous montrer! Elles sont toutes tellement jolies!

Passage Bourg L'Abbé

Passage Bourg L'Abbé, photo de Audrey

Mas eu adorei o post sobre le passage Bourg l’Abbé, que é linda e parece tirada de um cenário de bonecas. Há várias passagens cobertas em Paris (les passages couverts – perceba que passage é masculino!), são galerias de lojas que são cobertas e atravessam de uma rua até outra. São só para pedestres, e costuma ser super charmosas. Confiram esse post da Audrey, as fotos são encantadoras! E explorem o blog: vale a pena!

Publicités

Fanfan samedi, Déc 4 2010 

Eu tinha 18 anos, e vi um filme no Eurochannel. Chamava-se Fanfan. Pra começar, a atriz do filme era tão linda que parecia um Da Vinci, um Renoir, um Vermeer, algo de inimaginável naquele rosto. O ator tinha aquela fragilidade romântica francesa de garoto perdido (que nunca perde a masculinidade – como os franceses conseguem?) e, enfim, a história era bonita, eu acho que peguei do meio, não quis ver o final pra não estragar. Procurei na programação do canal, lembro que foi um drama conseguir gravar o tal do filme. Tinha um almoço na minha casa no dia que ia passar, o videocassete ficava no quarto dos meus pais, mil coisas. Consegui gravar. O filme se chamava Fanfan, eu já falei isso? Ela se chamava Fanfan.

E ele se chamava Alexandre.

(suspiro)

Com a cena épica (pra mim, pelo menos) do chiclete, com o qual Fanfan tentava se aproximar de Alexandre e ele se afastava, esse conto trovadoresco modernizado entrava na minha vida.

Na ordem inversa, depois de ver e rever o filme umas não-sei-quantas vezes, achei o livro e enfim li Fanfan, de Alexandre Jardin. O filme, com os perfeitos Sophie Marceau e Vincent Pérez, dos quais pra sempre virei fã, é muito fiel a tudo, aos fatos, e especialmente ao espírito do livro. Claro que ajuda muito o fato de o autor ser o roteirista, né? ; )

meu livro é dessa edição, da Siciliano/mon exemplaire est sorti dans cette édition, de Siciliano

meu livro é dessa edição, da Siciliano/mon exemplaire est sorti dans cette édition, de Siciliano

E o que aconteceu depois de todo esse tempo? Comigo, mil coisas. Casei, escrevi um livro, ainda não publicado. E nele tem um Alexandre. Não é à toa. Não mesmo.

E o que tudo isso está fazendo aqui neste blog? Além de recomendar aos leitores do Club que vejam o filme e leiam o livro, eu vos rogo: acompanhem a continuação! Sim, leitores, Alexandre Jardin está escrevendo a continuação da história de Fanfan e Alexandre, em tempo real, e você pode acompanhá-lo de várias maneiras.

Pelo site: http://www.fanfan2.fr/

Pelo twitter: http://twitter.com/alexndre2

Pelo facebook: http://www.facebook.com/pages/Alexandre-2/149528271744779

No site você também pode fazer download de um aplicativo para iPhone e receber as mensagens de Alexandre – o personagem 😉 ! É assim, on-line, que a gente fica a par de tudo o que ele faz para re-seduzir Fanfan todos os dias, com receitas de amor ternas, malucas, engraçadas, românticas, encantadoras, irresistíveis. É impossível não se apaixonar por Alexandre, e também por Fanfan. Eles são feitos para o amor.

Sejamos, nós também!

Version française

J’avais 18 ans et j’ai vu un film à l’Eurochannel. Il s’appelait Fanfan. L’actrice du film était belle comme un Da Vinci, un Renoir, un Vermeer, il y avait quelque chose d’inimaginable sur son visage. L’acteur avait la fragilité romantique du jeune homme français à l’air perdu (mais qui ne perd jamais sa virilité – comment est-ce que les Français y arrivent-ils?) Eh bien, l’histoire était belle et tout, je crois que j’ai pris le film au milieu et je ne voulais pas voir la fin. Donc je l’ai cherché dans la programmation de la chaîne, et je me souviens que ça a été un drame pour pouvoir l’enregistrer. Il y aurait une sorte de déjeuner spécial chez moi le même jour, le magnétoscope était dans la chambre de mes parents… Mais j’ai réussi à l’enregistrer. Le film s’appelait Fanfan, je l’ai déjà dit, non? Elle s’appelait Fanfan.

Et lui, il s’appelait Alexandre.

(Soupir)

Avec la scène épique (au moins pour moi) de la gomme à mâcher, avec laquelle Fanfan essayait de se rapprocher d’Alexandre et lui, il s’éloignait, ce conte d’un troubadour moderne est entré dans ma vie.

Dans l’ordre inverse, après avoir vu le film beaucoup de fois, j’ai trouvé le livre et finalement j’ai lu Fanfan, par Alexandre Jardin. Le film, avec les très parfaits Sophie Marceau et Vincent Pérez, duquels je suis devenue fana, est très fidèle au livre, pas seulement aux faits, mais surtout à son esprit. Bon, l’auteur du livre a écrit le scénario, et ça aide beaucoup, bien sûr. ; )

Et que s’est-il passé après tout ce temps? Avec moi, mille choses. Je me suis mariée, j’ai écrit un livre, pas encore publié. Et, dans ce livre, il y a un Alexandre. C’est pas étonnant. Pas du tout.

Et qu’est-ce que tout cela fait ici, sur ce blog? Outre la recommandation du film et du livre, je vous prie: suivez la suite! Oui, lecteurs, Alexandre Jardin est en train d’écrire la suite de l’histoire de Fanfan et Alexandre, en temps réel, et vous pouvez l’accompagner de plusieurs façons.

Site Web: http://www.fanfan2.fr/
Twitter: http://twitter.com/alexndre2
Facebook: http://www.facebook.com/pages/Alexandre-2/149528271744779

Sur le site vous pouvez également télécharger une application pour iPhone et recevoir les messages d’Alexandre – le personnage 😉 ! De cette façon, en ligne, nous serons au courant de tout ce qu’il fait pour re-séduire Fanfan tous les jours, avec des recettes d’amour tendres, folles, drôles, romantiques, charmantes, irrésistibles. Il est impossible de ne pas tomber amoureuse d’Alexandre, et aussi de Fanfan. Ils sont faits pour l’amour.

 

la scène de la valse

la scène de la valse

Soyons-le, nous aussi!

Dica de magazine: Brazuca vendredi, Oct 15 2010 

Meu aluno Mark me deu uma dica interessantíssima hoje (que é dia do professor! félicitations à tous les profs!), le magazine Brazuca, que fala sobre o Brasil, mais en français!

Le dernier numéro présente un article de la journaliste paraense Priscilla Castro (qui vous connaissez du téléjournal de midi, de la chaîne TV Liberal) sur « Les saveurs de Belém ». Ça nous met l’eau à la bouche, dans les mots de Priscilla (bien traduits, par l’équipe du magazine). Les restaurants Lá em Casa, Remanso do Peixe et Manjar das Garças y sont mentionnés. Des perles de notre gastronomie!

A revista traz textos em francês e outros bilíngues, além de anúncios para o público brasileiro em Paris. Tem até « cours de forró », juro!

Vous pouvez télécharger l’édition complète en appuyant ici.

La France à Domicile mardi, Sep 28 2010 

Estou encantada com a descoberta de um site que vende produtos franceses e entrega em diversos países, inclusive aqui, no Brasil! É o La France à Domicile.

Tem comidinhas, produtos de beleza, revistas e jornais, várias coisinhas para nos fazer felizes!

Confiture aux fraises Bonne Maman

Confiture aux fraises Bonne Maman

Que tal uma geleia de morangos? Ou prefere um patêzinho?

Foie gras de canard entier

Foie gras de canard entier

Infusion Les fruisanes framboise et citron - La Tisanière

Infusion Les fruisanes framboise et citron - La Tisanière

E tem chás também, além da parte de Hygiène & beauté, cheia de vocabulários interessantes (de desodorante a absorvente!).

E sabem o que eles vendem também? Le Canard Enchaîné, un journal satirique très fameux!

Joyeux anniversaire, Librairie Française! lundi, Juil 26 2010 

Ontem foi aniversário da Livraria Francesa, um lugar muito especial, onde eu me perco e onde eu queria que dinheiro nascesse em árvore pra poder levar tudo pra casa!

eu, na Livraria Francesa

eu, na Livraria Francesa

A Livraria Francesa reúne as características que considero essenciais numa livraria, principalmente numa especializada. O catálogo é completo, o que quer dizer que, se não tem em estoque, você pode encomendar. E os vendedores realmente conhecem seu trabalho.

Agora que moro fora de São Paulo, outros serviços da Livraria Francesa têm se tornado muito importantes para mim. O site melhorou bastante, mas o que destaco é o envio rápido e o excelente atendimento por telefone. Já tive todo tipo de problema resolvido, inclusive troca à distância.

Além de todas as vantagens, sempre recomendo a Livraria Francesa por uma razão muito simples. Quem precisa dela, professores, tradutores, alunos, amantes da língua francesa, devemos valorizá-la e procurar mantê-la. Sempre que posso, dou preferência a comprar meus livros na Livraria Francesa, pois nem posso pensar no meu mundo sem ela!

Comprinhas no stand da Livraria Francesa, feira do livro de 2009

Comprinhas no stand da Livraria Francesa, feira do livro de 2009

Félicitations, Librairie Française! Restez toujours présente dans ma vie! 🙂

Paris Avant mercredi, Juin 16 2010 

No twitter a gente descobre coisas incríveis, e um perfil que eu recomendo seguir é o @sotaquefrances. Hoje o Sotaque indicou um link fantástico, daqueles de se perder lá dentro. É o Paris Avant, que reúne fotos de Paris hoje e autrefois. A cada dia, uma nova foto é publicada, sempre ao meio-dia (horário de Paris, creio eu). Tá difícil pra caramba escolher alguma foto pra mostrar pra vocês!

E eu escolhi o lindo Palais Royal, que ficava pertinho do hotel onde me hospedei em 2006, e o histórico Mur des Fédérés, no Cimétière du Père Lachaise.

Aproveite o site e se delicie, você não vai se arrepender!

Lien: Paris Avant

Car x Parce que: la subordination et la coordination mercredi, Nov 18 2009 

Estava eu hoje procurando alguma ajuda na Internet para dar uma aula sobre les articulateurs du discours, na qual eu precisaria falar aos alunos sobre propositions subordonnées et coordonnées, e me deparei com uma página que me deu um clique sobre a diferença de uso entre o « car » e o « parce que ». Não sei se vocês também tinham dificuldades de entender porque car é coordonnée e parce que é subordonnée, mas eu tinha, puisqu’on m’avait appris qu’ils étaients comme des synonymes.

Mas é que não é bem assim. Confesso (e provavelmente muitos de vocês vão morrer de rir da minha inocência neste momento) que eu nunca tinha me dado ao trabalho de traduzir o car, o que teria de cara facilitado a minha vida.

  • Car = POIS

Et voilà tout! Isso explica a maior parte do problema. Mas se vocês querem saber mais, continuem a ler. A fonte está indicada no final deste post:

Les différences spécifiques qui existent entre les conjonctions car et parce que ne sont pas toujours claires pour bon nombre d’usagers de la langue, et l’idée qu’on s’en fait est souvent plus empirique que rigoureuse. On a l’impression que ces deux conjonctions sont des synonymes qui s’équivalent – ou le devraient –, puisque chacune d’elles marque la cause ; pour cette raison, on comprend mal que l’une agisse comme coordonnant et l’autre, comme subordonnant ; enfin, pour des raisons qu’on ne saurait expliquer, on considère que l’emploi de car présente moins de complications que l’emploi de parce que.

Les différences entre car et parce que sont bien réelles, mais elles ne sont pas si simples à définir. Nous tentons ici quelques explications, sans apporter une solution définitive. La question reste ouverte à la réflexion…

Jules a été congédié parce qu’il a fraudé son employeur.

La conjonction parce que introduit une subordonnée, qui se présente comme la cause directe de ce qui précède. Du point de vue du modèle de base, cette subordonnée fait partie du niveau supérieur dans l’énoncé, puisqu’elle représente l’un des constituants fondamentaux de la phrase et joue le rôle de complément de phrase :

groupe sujet groupe verbal
Jules a été congédié

complément de phrase
parce qu’il a fraudé son employeur

Si l’on remplace parce que par car (Jules a été congédié, car il a fraudé son employeur), on constate que la subordonnée est devenue une phrase coordonnée à la première et que, syntaxiquement, elle lui est moins étroitement liée. L’information contenue dans cette nouvelle phrase n’est pas exactement la même que celle de la précédente : car exprime une justification plutôt qu’une cause. La différence est encore plus évidente dans les phrases suivantes :

Marie est malade, car je ne l’ai pas vue de la journée.

*Marie est malade, parce que je ne l’ai pas vue de la journée.

Ici, l’emploi de parce que crée une dissonance. On pourrait dire, par exemple, que Marie est malade parce qu’elle a trop mangé, mais difficilement parce que je ne l’ai pas vue. Ce qui est en jeu, c’est la différence entre la cause et la justification. La conjonction car introduit une justification, ou mieux, une explication de ce qui précède, ce qui permet de remplacer car par en effet :

Marie est malade ; en effet, je ne l’ai pas vue de la journée.

Cette analyse nous permet de constater que la phrase introduite par parce que se situe sur le plan de l’énoncé, de ce qui est raconté ; avec car, on est sur le plan de l’énonciation : il s’agit d’une explication, d’un point de vue exprimé par quelqu’un. On comprend mieux alors que la phrase introduite par car ne soit pas une subordonnée : elle exprime plutôt un acte d’énonciation distinct, coordonné au précédent et sur lequel elle s’appuie.

Enfin, la conjonction car permet de lever une ambiguïté lorsque la première des deux phrases coordonnées est négative. Soit les phrases :

Gisèle n’a pas été choisie par le jury parce que l’un des membres est son cousin.

Gisèle n’a pas été choisie par le jury, car l’un des membres est son cousin.

Le subordonnant parce que ne permet pas – hors contexte – de comprendre vraiment cet énoncé. Gisèle a-t-elle été choisie ?…

Deux réponses possibles :

– Oui, mais son cousin n’y est pour rien.

– Non, et c’est parce que son cousin est membre du jury.

En revanche, dans la phrase où car est employé, l’ambiguïté n’est plus possible : Gisèle n’a pas été choisie.

Le fait que la conjonction car introduit un acte d’énonciation est validé par le comportement syntaxique de la phrase coordonnée. Revenons à deux exemples précédents :

Marie est malade, car je ne l’ai pas vue de la journée.

Marie est malade parce qu’elle a trop mangé.

Il est impossible de déplacer la phrase coordonnée :

*Car je ne l’ai pas vue de la journée, Marie est malade.

[Parce qu’elle a trop mangé, Marie est malade.]

Impossible, non plus, de la mettre en relief par le marqueur c’est… que :

*C’est car je ne l’ai pas vue de la journée que Marie est malade.

[C’est parce qu’elle a trop mangé que Marie est malade.]

Impossible pour cette phrase de constituer une réponse valable à la question :

Pourquoi Marie est-elle malade ?

Réponse : *Car je ne l’ai pas vue de la journée.

[Parce qu’elle a trop mangé]

À la lumière de ce qui précède, on conviendra que tout exercice scolaire visant à remplacer parce que par car, et réciproquement, reste un exercice artificiel qui empêche l’élève de saisir les différences subtiles entre les deux conjonctions.

Ajoutons que certaines phrases peuvent accepter l’une ou l’autre de ces conjonctions sans devenir des phrases agrammaticales. Mais la nuance demeure, car c’est d’abord dans l’esprit du locuteur et dans la façon dont il envisage son message que cette nuance existe. Et cette nuance doit être comprise par le destinataire.

Le livre messager lundi, Nov 16 2009 

Hoje é dia de dica de link!

Le blog de la Livraire Française, Le livre messager, est plein d’indications de livres et de sujets intéressants liés à la littérature. Et si vous êtes au twitter, vous pouvez suivre la livraire @livfrancesa. Profitez!

Dicionário online com áudio da pronúncia vendredi, Oct 30 2009 

Sério, gente, se eu fosse contar toooodas as coisas legais que achei por aí sobre os 50 anos do Astérix vcs iam ficar de saco cheio dos gauleses. Senão eu ficaria falando só disso dias e dias! Por isso vou mudar de assunto, dando uma dica legal que eu mesmo procurei por muito tempo: un dictionnaire en-ligne avec prononciation!

Na verdade o site é em inglês, e tem pronúncia de muitos idiomas. Mas não conheço outro (se vcs conhecerem, por favor, me contem nos comentários!!), por isso é esse mesmo que eu uso.

Le voilà: http://www.acapela-group.com/text-to-speech-interactive-demo.html

Depois me contem se gostaram e se descobriram outro desse tipo, ok?

bisous!

p.s.: J’aimerais bien voir le film Coco Avant Chanel ce weekend, mais il n’est pas encore arrivé à Belém. Punaise! : [

Francoclic mardi, Oct 27 2009 

O Francoclic é um site que todo brasileiro francófono devia conhecer e louvar. É do MEC, em parceria com a Embaixada da França no Brasil e tem mil coisinhas bacanas pra brasileiros que estão aprendendo (e ensinando!) la langue de Molière.  Tem método de auto-aprendizado, coisas pra usar em sala de aula, método mais específico pra quem tem interesses agrícolas. Um exemplo bacana é o Reflets, que é um método de ensino conhecido e que foi adaptado para o uso no Brasil. D’ailleurs, uns anos atrás a TV Cultura passava o Reflets todos os dias de manhã bem cedinho. Será que ainda passa?

Profitez!

Page suivante »